Vélo de route : quel matériel pour augmenter sa vitesse

L’aérodynamisme est certainement le premier facteur à considérer. Sur un vélo de route, à 45 km/h, la résistance de l’air représente 80% de la résistance totale.

La position que vous adoptez sur votre vélo a une influence primordiale sur votre vitesse. Pour économiser votre énergie adoptez une position dot plat et tête baissée, avec les mains sur les cocottes ou en bas du cintre, évitez la position droite.

Un vélo avec un profil de cadre aérodynamique vous permettra aussi de diminuer votre dépense énergétique par rapport à un vélo de course ordinaire. Attention toutefois aux accessoires supplémentaires qui vous ferons vite perdre cet avantage.

Le poids du vélo sera bien sûr un atout, mais uniquement en montée. Et là, c’est sur le poids des roues qu’il faudra se concentrer en premier, car c’est sur ce point que la différence se fera le plus sentir.

Le choix pour des pneus de millimètres de large offrira un compromis idéal entre aérodynamisme et résistance au roulement. Des modèles haut de gamme avec moins de résistance au roulement, et des chambres à air un peu plus légères vous feront gagner encore quelques watts.
Et bien sûr vérifier toujours que la pression soit optimale.

En optant pour des jantes avec un profil de 50 à 60 millimètres vous économiserez en énergie sur des jantes à profil bas. Un profil plus haut ne sera pas aussi profitable et n’est donc pas souhaitable.

Une combinaison aérodynamique vous donnera aussi un avantage par rapport au classique maillot et cuissard. Idem pour le casque.