Vélo électrique – VAE

En 2010, un premier jalon en faveur d’une technologie qui révolutionne la mobilité était posé à Genève avec le lancement d’une subvention cantonale incitative en faveur des vélos électriques. Aujourd’hui, en s’appuyant sur sa stratégie de l’électromobilité, l’Etat de Genève poursuit son action en faveur de cette mobilité individuelle d’avenir de façon globale.

Elaborer une stratégie de la mobilité électrique à Genève c’est faire le pari d’une mobilité d’avenir limitant les impacts sur la santé humaine, soit une diminution de la pollution sonore et des émissions de CO2. Pour atteindre ces objectifs, l’Etat se doit de mettre en place des conditions-cadres nécessaires au bon développement de cette technologie nouvelle en favorisant le déploiement d’infrastructures de charge sur son territoire et en adoptant des mesures incitant les citoyens à faire la transition de la mobilité individuelle thermique vers la mobilité électrique.

La subvention cantonale a permis de faire entrer la pratique de ce mode de transport dans les mœurs. Les vélos à assistance électrique font partie du quotidien des habitants du canton de Genève

Informations :

  • Les VAE qui dépassent 25 km/h, qui sont assimilés à des cyclomoteurs et doivent être pourvus d’un permis de circulation et d’une plaque pour cyclomoteurs. Pour en savoir plus Cyclomoteur et Vélo électrique.
  • Le port du casque est seulement obligatoire dans le cas d’un VAE dépassant 25 km/h. Il reste cependant recommandé pour tous les modèles de vélos.
  • Les pistes et les bandes cyclables sont accessibles à tous les VAE.
  • Si votre vendeur ne vous propose pas de reprendre votre batterie usagée, vous pouvez la déposer dans l’un des ESREC genevois.

source ge.ch